Soins de l'Agapanthus

Soins de l'Agapanthus

Règles de base :

  1. Placer vos Agapanthes dans un endroit aéré et bien ensoleillé.
  2. Veillez au bon drainage du sol: les Agapanthes n’aime pas avoir les pieds dans l’eau, et surtout pas en hiver !
    • Dans les sols lourds, veillez à ajouter du gravier ou de l’argex dans le trou de plantation.
    • Dans les sols sablonneux, ajoutez suffisamment de compost lors de la plantation.
    • En pot, prévoir un drainage suffisant au fond du conteneur.
  3. Lors de la plantation en pots, veillez à utiliser un substrat suffisamment lourd en utilisant une bonne couche de gravier pour le drainage. Ceci maintiendra votre pot lors des grands vents (vous pouvez également placer une brique ou une pierre au fond du pot).
  4. Rempoter vos plantes chaque année n’est pas nécessaire. Veillez à utiliser un pot suffisamment large lors de la plantation. N’utilisez pas de pots trop onéreux car avec la pression des racines et rhizomes robustes, il faut sera difficile d’extirper la plante du pot! Oubliez l’adage selon lequel l’Agapanthe se plairait le mieux dans un petit pot, mais donnez-lui suffisamment d’espace pour se développer!
  5. N’oubliez pas d’amender correctement vos plantes en utilisant de préférence un engrais pauvre en azote, et riche en phosphore, et potasse. Amendez au début du printemps, après avoir prélever les protections hivernales, mais aussi, en plus petite dose, fin août à la fin de la période de floraison. Cette deuxième application favorisera le développement des boutons floraux pour la saison suivante. Un engrais spécial pour Agapanthes est disponible à la pépinière au prix de 2,5€ / kg.
  6. Les Agapanthes sont des plantes GELIVES, aussi bien les espèces à feuillage caduque, que les espèces à feuillage persistant. Sous nos latitudes, il faut donc les protéger en hiver. La résistance au gel chez les plantes est une donnée assez vague. Elle dépendra de la nature du sol, la proximité de bâtiments, la protection des vents, la situation, le microclimat dans le jardin, et de la protection hivernale que vous lui aurez réservée.
  7. Les variétés à feuillage persistant doivent être rentrées dans un endroit bien éclairé et abrité du gel, dans une serre froide par exemple. Une température de 2 à 8 degrés en hiver est idéale.
  8. Les variétés à feuillage caduque peuvent supporter des gels légers (maximum -5 degrés). Il faut donc bien protéger les plantes en pleine terre durant les périodes de fort gel avec une couche de paille que vous recouvrirez d’une bâche ou d’un film à bulles sur lequel vous étalerez du sable ou des sacs de sables pour éviter que la protection ne s’envole au premier vent. Les plantes en pots peuvent être protégées avec un film à bulles. Dans les zones au climat plus doux avec moins de gel prononcé, vous pouvez protéger vos plantes avec un tissu non-tissé, et les recouvrir avec un film à bulles en cas de nécessité.
  9. Ôtez à temps, mais pas trop tôt non plus, les protections hivernales dès que les périodes de gel prolongés sont écartées. Un tissu non-tissé pourra faire l’affaire en cas de nécessité ponctuelle. Si les Agapanthes sont recouvertes durant une trop longue période, elles développeront des pousses faibles et chétives.
  10. Arroser. Cela semble facile, mais ce n'est vraiment pas le cas. Quand la plante a-t-elle soif, quand arrosez-vous trop vos Agapanthes? On voit que de nombreuses erreurs sont commises. Il n'y a pas non plus de règle d'or. Tout dépend des conditions météorologiques et de la taille du pot dans lequel se trouve la plante. Si une plante a encore assez d'espace, et donc aussi du terreau dans le pot, vous devez arroser beaucoup moins que si une plante est entièrement enracinée dans le pot. Ensuite, le terreau ne peut plus absorber l'eau. Une règle générale est que pendant la saison de croissance, les Agapanthes peuvent recevoir un peu d'eau. Si vous partez en congé pendant une semaine, la plante peut parfois sauter un arrosage, un Agapanthe ne sera pas dérangé par cela. En pleine terre, seulement de l'eau en cas de sécheresse extrême (comme nous l'avons connu ces dernières années).

  11. Retirez les tiges des fleurs après la floraison. Je reçois beaucoup de questions à ce sujet chaque année. Vous pouvez le faire si les gousses ont l'air un peu en désordre + vous allez également économiser de l'énergie qui serait normalement consacrée à la formation des graines. Mais personnellement, j'aime beaucoup les gousses et je les laisse donc sur la plante. Vous obtiendrez à nouveau de belles structures gracieuses tout l'automne. Certaines gousses se décoloreront bien. Cela coûte de l'énergie à la plante, mais avec des soins appropriés, la plante ne sera pas trop dérangée par cela.

  12. Divisez des Agapanthes. Ceci est nécessaire pour garder vos plants d'agapanthe jeunes et vigoureux. La raison la plus courante pour laquelle un Agapanthe ne fleurira plus est qu'il n'a pas été déchiré depuis trop longtemps. Surtout quand il est dans le même pot depuis des années. En principe, vous pouvez faire des déchirures à deux moments de l'année. Tant à l'automne qu'au printemps. Ma préférence va à l'automne, car alors vous avez encore beaucoup de croissance et la plante peut encore récupérer jusqu'à l'hiver. La période idéale est le plus tôt possible après la floraison. Août-septembre-début octobre. Une deuxième période se situe entre la mi-mars et la mi-mai. La plante est en pleine croissance, elle récupérera donc rapidement. Le bouton floral ici devrait déjà être bien développé et, dans de nombreux cas, fleurirait à nouveau la même année. Vous pouvez facilement diviser un Agapanthe lourd en six parties, selon la taille de la plante. Déchirer un Agapanthe doit être fait une fois tous les 4-6 ans. Surtout en pot.

Vous avez une question sur les soins de l'agapanthus?

Contactez-nous